Retour

Le réfectoire

Le réfectoire est en partie aménagé sur le rocher comme la salle du chapitre. Cette grande pièce mesure 27,34 mètres de long et a une largeur de 7,36 mètres pour une hauteur de 5,75 mètres. Nous pouvons voir le départ d’un escalier à vis ou colimaçon qui menait au dortoir ainsi qu’au bâtiment Saint-Maur construit postérieurement.

Le moine dort assis sur une paillasse et jamais totalement allongé. Il se lève et quitte la salle afin d’être présent aux offices de nuit célébrés dans l’église. Il regagne le dortoir pour terminer sa nuit jusqu'au lever du jour.

En 1717, le dortoir sera transformé en infirmerie.

A table, la communauté observe un complet silence pendant les repas qui sont principalement agrémentés de légumes et de bouillons ainsi que de plantes médicinales, le poisson sera rajouté pendant les fêtes religieuses.

Au fond du réfectoire, on distingue un portail symbolisant l'ancien accès à la cuisine et à la boulangerie. Après la Révolution il est transformé en bergerie, cette fonction sauvera l'édifice de la ruine au siècle suivant.

En 1941, la voûte occidentale ainsi que l'escalier en colimaçon s'effondrent, ils seront restaurés par la suite et le réfectoire sera transformé en salle d'exposition.

L'effondrement du dortoir et d'une partie du réfectoire en 1941

Point d'intérêt